Parasites et maladies les plus fréquents

Parasites et maladies les plus fréquents

Les cochenilles

Les plus fréquents et les plus embêtants des parasites. Tout le monde en a. Elles se présentent le plus souvent sous forme de petits flocons blancs neigeux qu’on peut voir un peu partout sur la plante. On peut aussi voir le parasite lui-même.

Traitement chimique : on trouve dans les jardineries des insecticides anti-cochenilles qu’on utilise en pulvérisations. Faire 2 traitements à 15 jours d’intervalle.

Mais il faut utiliser ces produits avec grande prudence : masque, gants, aération. Il existe aussi un produit systémique, le Confidor, qui serait selon les professionnels assez efficace.

Traitement assez efficace et sans danger pour l’homme : il s’agit d’un mélange comportant ½ litre d’eau, 2 cuillers à soupe de savon noir (ou de liquide vaisselle) et 2 cuillers à soupe d’alcool à brûler. A utiliser en pulvérisations ou attouchements.

Variante à ce traitement : pour 1 litre d’eau, mettre 1 cuillère à café de savon noir, 1 cuillère d’alcool à brûler et 1 cuillère d’huile de soja. Le mode d’utilisation est le même. Bien sûr, il convient dans les heures qui suivent de passer les plantes sous l’eau pour les nettoyer.

Quand il y a beaucoup de parasites, après les avoir traités par vaporisation, on attend 2 ou 3 jours, puis on les nettoie avec un jet d’eau puissant pour les débarrasser de tous les parasites et des œufs. On laisse les plantes racines à l’air pour qu’elles sèchent bien avant le rempotage.

Pour quelques bestioles, un coton-tige trempé dans l’alcool peut suffire. Mais bien vérifier les plantes. Et toutes ne sont pas accessibles à cette méthode.

 

Les succulentes (Echeverias, Crassulas) dont les feuilles sont fragiles supportent mal ces
traitements. En rinçant doucement la plante, on peut peut-être atténuer les dégâts (taches et chutes de feuilles).

Il existe pour le jardin des plantes très résistantes, qui supportent la sécheresse sans problème. Il s’agit des sédums et des sempervivums.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.