Histoire de la nantaise (suite 5 et fin) par Joseph Chéreau


Origines et histoire / lundi, juin 3rd, 2013

Histoire de la Nantaise (suite 5 et fin) par Joseph Chéreau

Qui donc sont tous ces gens qui s’intéressent aux succulentes ? Souvent ce sont plusieurs mois après les avoir fréquentés que l’on connaît leur profession, le premier intérêt étant bien sûr notre passion commune. On y trouve des… ingénieurs de diverses branches, pilote de Loire, comptable, juge, restaurateur, transporteur, maraîcher, jardinier, facteur, informaticien, secrétaire, architecte, agriculteur, ouvrier du bâtiment, infirmière, professeur, ambulancier, commercial, coiffeur, peintre, mère au foyer, retraités.

Oubliée la frontière entre intellectuels et manuels, chacun ayant sa place à sa juste valeur.

Oubliées les frontières entre pays : avec nos amis belges que l’on revoit chaque année à la réunion automnale des ELK, avec nos amis suisses que nous avons reçus en France après avoir visité durant une semaine leurs collections.

Ne pas oublier non plus ce haut fonctionnaire japonais venu trois fois à la maison voir la famille et la serre.

Mais aussi oublier ces vilaines querelles, parfois  violentes pour des intérêts personnels.Que d’émotions à se remémorer tous ces souvenirs ! Je revois chaque visage, je reconnais chaque voix, je revisite chaque collection de ces amis présents ou disparus.Voilà, j’en termine avec ce regard sur la société nantaise. J’assure y avoir trouvé beaucoup de plaisir. Merci aux pionniers et à tous ceux qui ont fait que la société tienne depuis déjà 50 ans !

Une nouvelle équipe va prendre la relève, assurer une nouvelle ambiance et apporter de nouvelles idées.

Bonne chance au nouveau bureau !

Joseph CHEREAU, 2007

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.