Histoire de la Nantaise (suite 3)

Histoire de la Nantaise (suite 3)

Histoire de la « Nantaise » (3) par Joseph Chéreau.

La société nantaise change son lieu de réunion pour s’installer dans un bel immeuble place de la petite Hollande.

Les adhérents sont nombreux à cette époque. C’est dans ces temps-là que l’on trouvera des personnes dynamiques et influentes telles que Jean-René CATRIX, Jean-Paul CHAMBOULEYRON, Carlos AREVALO, Michel HARDY, Marcelle PAPION, Joël LODÉ… pour ne citer que quelques-unes. Les réunions sont très animées avec Jean-René et « son grand tableau », son humour sans égal. Carlos (Pérou), Jean-Paul et Lucie (îles Philippines) apportent une petite note exotique. Les semis sont en vogue, nous ferons beaucoup d’échanges. Entre adhérents, nous nous rencontrons presque toutes les semaines.

C’est au cours de cette période que vont se réveiller les personnes à responsabilités nationales. Les français vont se réunir à Soissons pour créer une société et une revue capable de rivaliser avec les sociétés étrangères. Yves DELANGE, conservateur du muséum d’histoire naturelle de Paris, Marcel KROENLEIN, directeur du jardin exotique de Monaco, Pol BOURDOUX, responsable de la revue « Cactus Belge », Jean FALK, président de l’APSA, sont présents. De la société nantaise, nous serons quatre : Louis BLANC, notre président, Georges ROUSSEAU, Jean-René CATRIX et moi-même. Après de difficiles négociations l’AIAPS (Association Internationale des Amateurs de Plantes Succulentes) voit le jour. Nous arrêtons l’envoi des revues APSA et prenons en compte (toujours ma petite famille et moi-même) les expéditions de la revue AIAPS – environ 900 abonnés – presque 3 000 à ce jour. De temps à autre, quelques personnes de la Nantaise viendront nous aider.

La bonne marche de la société continue. Elle remportera de nombreux prix pour les stands d’exposition aux floralies internationales de Nantes, ce qui permettra de la faire vivre. Les frais sont réduits au strict minimum, chacun y allant de son propre écho pour toute participation à quelque manifestation que ce soit.

Malgré cette bonne ambiance quelques dissensions vont apparaître à nouveau. Je ne suis pas très fier de m’être laissé influencer un certain temps. Heureusement très vite, avec quelques amis, nous avons retrouvé le bon chemin.

 

A suivre … ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.